ETUDES DU STOMATOLOGISTE

Imprimer
Catégorie : Etudes du Stomatologiste
Date de publication Écrit par Super Utilisateur

Le Stomatologiste : études 

1 – Les études générales

Organisation générale
Actuellement, les études médicales sont composées de trois cycles qui portent les études de 9 à 11 années suivant la filière choisie. Deux concours ponctuent le cursus : celui de fin de première année qui sert à la sélection, celui de fin de deuxième cycle (examen classant national : ECN) qui oriente les étudiants vers leur filière professionnelle par le moyen de l’internat. La dernière réforme de septembre 2010 s’oriente vers la réforme licence – mastère – doctorat qui tend à uniformiser les études universitaires dans l’espace européen.

Voici le cursus résumé (en 2012) :

Le premier cycle

La première année
L'arrêté précisant l'organisation de la première année commune aux études de santé est paru le 28 octobre 2009. La grande nouveauté, de cette réforme tient au fait que cette première année sera commune aux étudiants en médecine, pharmacie, odontologie et aux futures sages-femmes. C’est le PAES (première année des études de santé). Il est entré en vigueur à partir de la rentrée universitaire de septembre 2010. Ce concours, malgré un numerus clausus en constante augmentation, reste très sélectif : En 2010, il y avait 7.403 places offertes au concours et le taux de réussite national de 16 %.

Cette première année est composée de deux semestres et associe des enseignements théoriques et dirigés. La formation dispensée au cours des deux premiers semestres comporte des unités d'enseignement (UE) communes aux quatre filières. S'y ajoutent, durant le premier semestre, une information sur les différents métiers et une sensibilisation à la recherche biomédicale et, durant le second semestre, une unité d'enseignement spécifique à chacune des filières. Cette première année débouche sur quatre concours distincts auxquels les étudiants peuvent librement s'inscrire. 

A l'issue des épreuves du deuxième semestre, quatre classements sont établis en prenant en compte les résultats obtenus à l'ensemble des unités d'enseignement communes et à l'unité d'enseignement spécifique.
Les élèves figurant en rang utile sur la liste de classement correspondant à la filière choisie sont admis à poursuivre leurs études au-delà de la première année.

Des dispositifs sont également prévus pour réorienter les étudiants les plus en difficulté à l'issue de chaque semestre. Un redoublement est possible selon certaines modalités.

· La deuxième année ou DFGSM2 (ex P.C.E.M.2)
Après leur réussite au concours, les étudiants sont admis en DFGSM2, la deuxième année. Ils commencent par un stage hospitalier de quatre semaines, qui est un stage infirmier placé sous la responsabilité d’un chef de service mais en fait sous l’autorité pédagogique d’un cadre infirmier. Il y a en outre un second stage, de sémiologie, encadré par un chef de clinique. Le reste du DFGSM2 comporte un programme complémentaire des matières dites fondamentales, avec des travaux pratiques et des enseignements dirigés plus nombreux qu’en première année où la masse des étudiants n’est pas favorable aux pédagogies actives. C’est dans cette année d’études que l’on commence généralement l’enseignement de l’anglais médical qui sera poursuivi les années suivantes.

· La troisième année ou DFGSM3 (ex DCEM1)
En dehors des cours concernant la sémiologie, la recherche, les sciences fondamentales et la poursuite de l’anglais médical, il y a un stage hospitalier de sémiologie durant 9 semaines (3 matinées de 3 heures par semaine), et un certificat de médecine d’urgence préparant aux gardes d’externe.
Comme dans l’année précédente, il existe plusieurs possibilités d’étudier à l’étranger. De même, un dispositif permet à un faible nombre de candidats (vingt pour toute la France) de rejoindre les études directement en troisième année (arrêté du 26 mars 1993), Cette possibilité est offerte à des chirurgiens-dentistes thésés, à des pharmaciens, des élèves de grandes écoles (Normale supérieure, polytechnique, Centrale, etc…).

Le deuxième cycle
Il est constitué de trois années de DCEM2 à DCEM4.
Ces trois années sont la base essentielle de l’apprentissage clinique. Pour faciliter l’approche globale de la personne humaine, donc éviter de la considérer en somme d’organes, onze modules « transversaux » ont été créés qui reprennent les grandes étapes de l’existence humaine ou la relation médecin-malade.

Module 1 : Apprentissage de l’exercice médical
Module 2 : De la conception à la naissance
Module 3 : Maturation et vulnérabilité
Module 4 : Handicap, incapacité, dépendance
Module 5 : Vieillissement
Module 6 : Douleur, soins palliatifs, accompagnement
Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles
Module 8 :  Immuno-pathologie, maladies inflammatoires
Module 9 : Athérosclérose, hypertension, thrombose
Module 10 : Cancérologie, onco-hématologie
Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique, de la plainte du patient à la décision thérapeutique, urgences

À ces cours théoriques sont ajoutés des stages hospitaliers tous les matins, avec des passages obligés dans certains secteurs (urgences, pédiatrie…). L’externat commence, l’étudiant est à mi-temps à l’hôpital et à mi-temps à la faculté. Cela permet de mettre en pratique, de confronter et d’approfondir les connaissances théoriques « au lit du malade », le matin et d’enrichir le savoir, l’après-midi, en suivant les enseignements. Par ailleurs, l’étudiant est amené à effectuer ses premières gardes de nuit. En devenant externe des Hôpitaux, l’étudiant n’est plus considéré par la Sécurité Sociale sous le régime « étudiant », mais comme un salarié hospitalier. Par ailleurs, trente gardes sont obligatoires durant cette période.

Des examens terminent chacune des années, et l’évaluation des stages compte dans ces contrôles terminaux. L’examen de D.C.E.M.4, correspondant au module 11, est appelé certificat de synthèse clinique et thérapeutique. C’est un examen généralement pratique.

C’est durant l’année de DCEM4 que se passe l’examen classant national. La procédure nationale de choix de la discipline et du centre hospitalier universitaire de rattachement est organisée en fonction du rang de classement obtenu par le candidat.

Le troisième cycle

Avant d’entamer ce 3ème cycle, c’est-à-dire son internat qui va durer de 3 à 5 ans selon les spécialités, l’interne fraichement nommé peut disposer d’une sorte d’ « année sabbatique » L’interne peut être mis en disponibilité dans 4 cas différents.
- accident ou maladie grave du conjoint ou d’un enfant
- études ou recherches présentant un intérêt général
- stage de formation ou de perfectionnement en France ou à l’étranger
- convenances personnelles

La durée de cette mise en disponibilité ne peut excéder une année renouvelable une fois.
Cette mise en disponibilité est accordée après 6 mois de fonctions effectives de l’interne.

· Troisième cycle de spécialité :
Les D.E.S. : l’interne est amené à choisir un Diplôme d’Etudes de Spécialités (DES qui a remplacé l’ancien CES à partir de 1984) et cela en fonction de son niveau de réussite au concours de l’Internat.  Ils durent quatre année pour la plupart des disciplines, voire cinq années pour les disciplines chirurgicales, la médecine interne, la radiologie.
Les D.E.S.C. : les diplômes d'Etudes de Spécialités Complémentaires, d'une durée de deux ans complètent les D.E.S. en apportant une compétence complémentaire. Il y en a deux catégories, ceux de groupe 1, qui ne donnent pas droit à exercice, et ceux du groupe 2  dont l'usage est admis dans l'installation.
· La thèse de médecine :

Elle est obligatoire pendant le troisième cycle et nécessaire pour l’installation ainsi que pour devenir médecin hospitalier. C’est un mémoire choisi de préférence dans le domaine de l’impétrant. La soumission de cette thèse à un jury, et la satisfaction à l’ensemble des exigences du troisième cycle permet à l’étudiant de porter le titre de docteur en médecine avec la mention médecine générale ou spécialités.

2 – Les spécialités de stomatologie / chirurgie maxillo-faciale
Pour la Stomatologie, la liste des diplômes délivrés par l’Ordre comporte : - Le DES de Stomatologie (4 ans), n’existe plus et il est remplacé par…….
- Le DES de Chirurgie Orale (4 ans) formation commune à la médecine et à l'odontologie, créé par arrêté du 31-3-2011 - J.O. du 19-4-2011. Rappelons que le Collège n’est pas étranger à cette création, puisque cette solution a été proposée à la profession le 5 Février 2005. La création de ce nouveau diplôme intervient dans une réflexion plus large sur l'internat de la filière odontologie. Aussi il s'agit en réalité de la création de 3 nouveaux DES: 
- celui de Chirurgie orale, commun aux filières médecine et odontologie;
- le DES de médecine bucco-dentaire propre à la filière odontologie; 
- le DES d'orthopédie dento-faciale propre à la filière odontologie pour l’instant, mais qui devrait s’ouvrir à la médecine à terme.

Ainsi, ce nouveau DES de Chirurgie Orale vient remplacer le DES de Stomatologie avec un nombre de postes ouverts bien supérieur puisque ce sont 15 postes de Chirurgie orale qui sont ouverts cette année (2012) contre 2 postes de Stomatologie l’année dernière. Ce DES a une durée de 8 semestres et comporte 3 parties : 

- Une formation théorique complémentaire en odontologie pour les internes en médecine et en médecine pour les internes en odontologie pendant les quatre premiers semestres. Elle comporte 7 Unités d’Enseignement (ou UE). Six d’entre elles sont différenciées en fonction de la filière d’origine et une UE est commune à l’ensemble des internes. Chaque UE est enseignée sous la forme de séminaires nationaux ou interrégionaux.
- Une formation théorique en chirurgie orale commune à tous les internes et composées de 8 Unités d’Enseignement.
- Une formation pratique de 8 semestres dont au moins 6 d’entre eux devront se dérouler dans des services validant en vue du DES de chirurgie orale, soient 3 en odontologie et 3 en chirurgie maxillo-faciale. Enfin, l’étudiant effectuera 2 semestres au choix après accord du coordonnateur interrégional.

- Le DESC (Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires, de groupe 1, c’est à dire qualifiant) de Chirurgie maxillo-faciale et Stomatologie (3 ans, après 2 ans du tronc commun de chirurgie générale, donc 5 ans au total). Pour un an de plus, cette orientation a la préférence de l’immense majorité des étudiants.

- Le DESC (Non qualifiant) d’Orthopédie dento-maxillo-faciale (2 ans après le DES de Stomatologie, donc 6 ans) n’existe plus, et il est actuellement remplacé par des D.U.


Saturday the 25th. Coordonnées Collège : 44 b Quai de Jemmapes - 75010 PARIS (C) Copyright : CMSCMFF - Janvier 2013
Free Joomla 2.5 templates by New Poker Reviews