CONVENTION MEDICALE 2016

Imprimer


Ce 25 août 2016 l’Assemblée Générale du SML
a décidé par 95% de ne pas signer la convention.

Cette convention est applicable pendant 5 ans renouvelable pour 5 autres années…

Le SML en refusant le 1er suivi de la CSMF (vote à 62%) a montré sa détermination et reste donc dans la ligne de conduite qu’il s’est fixé depuis plus d’un an contre la loi de santé réclamant un changement franc et massif de la façon de gérer la santé dans notre pays.

Le virage ambulatoire de Marisol Touraine n’est pas celui qu’il faut à notre pays car il signe la mise à mort de la médecine libérale au profit du dogmatisme.

Rétablissons quelques vérités sur cette convention :

  • La C ne passe pas à 25 € comme les médias le disent. Le C reste à 23 € augmentation de 2€ par la création de la MGG pour les généralistes secteur 1 et CAS (en mai 2017 et qui ne devrait pas apparaître officiellement dans les logiciels)
  • Augmentation de la MCS de 2€ pour nos spécialités portant la consultation à 30 € dans le cadre du parcours de soins. (1€ en juillet 2017 et 1€ en juin 2018…).
     

Le C restant à 23€ toutes indemnités et cotisations indexées sur lui ne changent donc pas !

  • Pas d’espace de liberté tarifaire
  • Pas de simplification des rapports avec les caisses. Bien au contraire, c’est le directeur qui fixe tarifs et sanctions, sans aucune concertation.
  • Télétransmission obligatoire et conventionnelle contrairement à ce jour où elle est dans la loi. Ce sera donc la caisse qui punira !

Les médecins seront donc soumis à la dictature de la caisse !

Sur le plan forfait :

  • Perte de 500 millions selon nos calculs sur ce qui est acquis à ce jour pour financer les quelques augmentations
  • Remplacement du forfait de 1750€ informatique contre un forfait Structure à 2 étages dont nous ne pourrons jamais atteindre le 2ème niveau soit perte de 40%
  • C2 remplacé par une consultation « correspondant » à 50 € déconnectée de la valeur du C ce qui n’est pas anodin pour la suite.

Enfin :

  • Augmentation du K à 20% en juin 2017 et extension de la liste à 170 actes dont pas un pour la maxillo.
     

Rien pour les spécialistes

Sur un plan plus général :

  • Discrimination des remboursements selon le secteur d’activité des praticiens qui existait déjà mais sur lequel la caisse a refusé de revenir
  • Création d’une usine à gaz supplémentaire pour le calcul des forfaits (pour ceux qui les ont) et par le remplacement du CAS par l’OPTAM et OPTAMCO
  • Aucune vision à long terme de la place de la médecine libérale avec encore plus de contraintes.

La décision du SML est donc logique. Elle a été suivie dans la journée par la CSMF laissant bien seule la FMF qui par sa signature a avalisé la convention.

Ceux-là même qui il y a moins d’un an fustigeaient les syndicats signataires en appelant à résister ont donc été les premiers polycatégoriels à signer. Nombre de médecins ont voté pour eux. Ils vous ont trompés.

 Le SML quand à lui présentera son projet aux « présidentiables » et tentera de faire avancer notre vision de la médecine libérale bien mise à mal.

 Le Collège quant à lui est partie prenante dans la démarche et met toujours en avant nos propositions.

L’état de la France demande un courage politique qu’il faudra bien avoir un jour.

Merci de nous rejoindre et de participer à nos débats !

Le Président, 
Docteur Philippe VERMESCH

Thursday the 23rd. Coordonnées Collège : 44 b Quai de Jemmapes - 75010 PARIS (C) Copyright : CMSCMFF - Janvier 2013
Free Joomla 2.5 templates by New Poker Reviews